Le monde arabe “sous influence turque”

1 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 101 vote, average: 6,00 out of 10 (1 votes, average: 6,00 out of 10)
You need to be a registered member to rate this post.

Des personnages toujours bien coiffés et romantiques, des héros glamour, des décors de rêve, une société moderne, des paysages attirants mais surtout une histoire et pas n’importe quelle histoire …

Une histoire vraie de la vie réelle qui cible une grande partie du public, une histoire qui fait rêver et devient alors une sorte d’évasion.

Les séries turcs envahissent les écrans mais aussi happent l’esprit des hommes, des femmes et même des enfants.  La fièvre des feuilletons turcs s’empare du peuple arabe qui modifie, désormais, son emploi de temps en fonction de la programmation de ces séries. Le public qui aime chercher ailleurs un peu de fraîcheur et de distraction,  a accueilli à bras ouverts ces histoires, ces rêves, ces amours impossibles ou eternels et la Turquie est brusquement devenue une de ses destinations favorites. Ainsi, ce véritable phénomène est devenu une escapade touristique, culturelle et même sentimentale. Une femme au foyer libanaise, une jeune jordanienne ou une étudiante marocaine s’identifient naturellement à une héroïne turque, qu’à des vedettes américaines ou italiennes. Les sociétés de production turques ont connu une forte croissance, la Turquie a réussi à promouvoir son image et son influence à l’extérieur, le public est fasciné, séduit et transporté par ses rêves… Ce rapprochement culturel a fait donc le bonheur de tous…

Et comme le public arabe a la particularité d’être de fervents consommateurs de télé, la Turquie a réussi aussi à devenir le “soft power” de la diplomatie du pays.L’engouement des téléspectateurs arabes pour ces séries a permis donc à la Turquie d’imposer  en douceur  et d’une façon naturelle son histoire ainsi que ses valeurs.

En guise de conclusion, le monde arabe “sous influence turque” doit à son tour penser à de nouvelles stratégies d’influence culturelle qu’il s’agisse des valeurs touristiques et historiques, des valeurs religieuses et sociales ou des valeurs nationales.

 

LARA YAZBECK  

download (1) download

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *