A Propos Des Films De Gangster

1 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 101 vote, average: 4,00 out of 10 (1 votes, average: 4,00 out of 10)
You need to be a registered member to rate this post.

La crise économique de 1929 bouleverse la société américaine, durant la prohibition émergence de gangsters très célèbres (Al Capone) qui influenceront le cinéma.
Film inspire de Al Capone Scarface 1932 de Howard Hawks, le terme “blanchissement” d’argent vient de Al Capone (il avait une teinturerie)

A cette époque roman noirs et policiers très a la mode voire Raymond Chandler et Dashiel Hamett

Armes a feu, trafic de drogue, blanchissement d’argent… genre très urbain, image de la ville: corruption, immoralité, Personnage du gangster connait très bien les bas fond de la ville, il rencontre souvent de belle femmes, femmes objets, fréquentation de cabarets, ils ont un code d’honneur très important voire The god father (honneur famille et communauté) American way of life, richesse, grosse voiture, très beaux costumes… La vengeance surtout quand il y a la question d’honneur ou de guerre entre différents gangs, abondance de scènes nocturnes (voire rencontre d’une femme très sexy dans un cabaret)

Vers les années 1940 il y a eu un genre de fusion entre films de gangsters et films noirs jusqu’aux années 1960 nouvel Hollywood (nouvelle génération de cinéaste qui vont renouveler le genre)
(exactement film de Arthur Penn: Bonnie and Clyde (1967) ) époque de libération de la femme, de libération sexuelle, Bonnie(femme) plus puissante que Clyde.

Scarface-gangster-movies-4105687-300-422

Films deviennent plutôt aux couleurs chaudes
1972-1974 The Godfather I and II (Francis Ford Coppola) force du film: saga familial, honneur de la famille, Mikael Corleone “forced into the legacy”, Les Coppola (réalisateur) travaillent d’ailleurs en famille.
Brian de Palma The untouchables (1987) aussi inspire de Al Capone, Suspense: voir scène dans la gare avec le bebe dans Untouchables (B dePalma considéré comme disciple direct de Hitchcock) Chorégraphie de la violence: scènes prolongées, cote sécurité, les gangster rivalise avec l’état pour le contrôle de la ville (femme avec son bebe, ce n’est pas sur de circuler en ville)

Les films de gangsters souvent lies a une question d’émigration: italiens, irlandais, sud-américains
Martin Scorsese va lui aussi porter le film de gangster a une autre dimension (Good fellas (1990))
Dans les années 1990 navel génération de cinéaste qui ressemble au nouvel Hollywood (Quentin Tarrentino Reservoir Dogs) encore plus de violence

Développement d’un aspect social: City of God (2002) Fernando Mereilles
(puis va se développer le film de banlieue dans les années 1990)
beaucoup d’authenticité et des couleurs réels, très proche du documentaire, on voit les enfants qui deviennent des gangsters . On a de la Guerre sociale ou les pauvres sont contre les autorités, on est plus dans les villes on est dans les banlieue.

On a souvent des genres de robin des bois, qui volent pour aider les gens avec besoin , mais petit a petit les personnages en questions deviennent de plus en plus corrompus, souvent le film de gangster se transforme en film de guerre

Sama Adham

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *