Psychanalyse Freudienne et Ecriture Scénaristique. (Partie 1)

Avant de commencer à écrire un scénario, la première étape c’est de trouver l’idée générale. Mais la question qui se pose comment cette idée nous arrive dans la tête ? Et pourquoi cette idée ?

Dans cette Partie on va parler dans la Psychologie de l’Homme, spécifiquement la psychanalyse.

Commençons à définir en premier lieu, l’origine de la psychanalyse :

En Résumé de sa biographie, Sigmund Freud (1856-1939) est un neurologue né en République tchèque, vis en Autriche et mort à Londres, fondateur de la psychanalyse.

Sa théorie se base sur le triptyque Moi, Surmoi et le Ca. Elle a été créée en 1923 comme une seconde théorie développée après sa première qui a été un développement de la théorie de Kant et Descartes à l’avance.

  • Ca:  “C’est la partie la plus obscure, la plus impénétrable de notre personnalité. [Lieu de] Chaos, marmite pleine d’émotions bouillonnantes. Il s’emplit d’énergie, à partir des pulsions, mais sans témoigner d’aucune organisation, d’aucune volonté générale; il tend seulement à satisfaire les besoins pulsionnels, en se conformant au principe de plaisir. Le ça ne connaît et ne supporte pas la contradiction. On y trouve aucun signe d’écoulement du temps” –

Tout simplement, le Ca est le désir à la base et la pulsion qui d’où vont découler tous les instances. Ou bien on pourrait dire que c’est la partie instinctive de l’homme.

 

  • Surmoi : C’est la partie interdictrice qui va contrôler tout ce qui génère du Ca. Le Surmoi se forme par une identification du Surmoi parentale (« il ne faut pas ») puis le Surmoi de la culture ou la société dans laquelle nous vivons. Donc on dirait que le Surmoi va interdire le Ca de faire ce qu’il veut dans des cas spécifiques.

 

  • Moi: “Le moi a pour mission d’être le représentant de ce monde aux yeux du ça et pour le plus grand bien de ce dernier. En effet, le moi, sans le ça, aspirant aveuglément aux satisfactions instinctuelles, viendrait imprudemment se briser contre cette force extérieure plus puissante que lui. Le moi détrône le principe de plaisir, qui, dans le ça, domine de la façon la plus absolue. Il l’a remplacé par le principe de réalité plus propre à assurer sécurité et réussite.” – Freud.

Le Moi est une instance médiatrice entre les pulsions qui viennent du Ca et les exigences du Surmoi. Il fait la médiation donc il analyse en utilisant ses mécanismes de défense et adaptant à la réalité.

Un Bref Schéma-résumé sur le sujet ci-dessus :

Donc, Comment ces 3 fonctionnent? le schéma ci-dessous expliquera:

(Reference:http://voc500.be/textes/surmoi.asp) 

Mais la question qui se pose : Comment la psychanalyse parvient à intervenir dans la création de l’idée et son développement pour parvenir à l’écriture scénaristique? Laissons passer à la deuxième partie.

 

References:

  • http://voc500.be/textes/surmoi.asp
  • Etudiants en Psychologie à L’USJ – Département de Psychologie.

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *