Archive for LGBT

Suite à l’annulation de la Pride, la communauté LGBTQ+ fait entendre sa voix

Pour la deuxième année consécutive, l’organisation Beirut Pride, fondée par Hadi Damien, a organisé une série d’événements pour célébrer la Pride week qui devait commencer du 14 au 19 Mai. C’est la deuxième foi dans l’histoire du Liban qu’un événement directement relier à la communauté LGBT a lieu dans un cadre officiel. En effet jusqu’à ce jour l’homosexualité au Liban est encore considérée comme un crime et peut être punis jusqu’à 5 ans de prison (loi 534).

L’ouverture de cette semaine de fête a eu lieu à Haven for artists, ONG qui est une résidence pour artistes avec un café et workspace située à Mar Mikhael, avec un brunch et discussion sur les Transgender au Liban. Au grand étonnement de tous, l’événement à attirer plus de personne qu’attendu sois une 200aine d’attendance. Cette semaine devais être clôturer avec une soirée organisée à Radio Beirut, Mar Mikhael.

 

L’événement qui devait suivre était la lecture d’une pièce de théâtre française intitulée “Les Ogres” traduite en arabe. Malheureusement, elle fut censurée par la sécurité générale dut à son contenu très explicite et à la pression de groupe religieux extrémiste et lors de sa présentation, l’organisateur de Beirut Pride a été arrêter et mis en garde à vue pour 18h au centre de police de Hobeich.

 

Hadi a été soumis à deux choix : être emprisonner pour “encouragement de déviance sexuelle” ou accepter de signer un papier annulant tous les événements de la semaine. Cet incident a été suivie par un soulèvement générale de la communauté : bien qu’un avertissement a était lancer, certain événements ont quand même eu lieu avec l’aide d’autre organisation LGBT comme Helem, notamment une conférence à station Beirut pour sensibiliser la société aux problèmes auxquels font face les personnes de la communauté LGBT au Liban. Durant cette période de tension entre eux et les autorités, la communauté a su être forte et souder et a pu montrer qu’elle ne va pas laisser sa voix se faire étouffer par les pressions homophobes des partie religieux du pays.

 

Malgré tout il y’a eu plus de progrès durant les 3 dernières années au Liban concernant l’homosexualité que durant les 15 dernières années réunies. En effet depuis 2014, 4 personnes accusés d’homosexualité et trainés en justice on était libérer par les juges en disant que la loi 534, stipulant que “les relations sexuelles contre nature sont interdites”, n’est pas destiner à la relation entre personnes de même sexe mais au relation entre homme et animaux. De plus la Pride week a était précéder par un événement longuement attendu au Liban : les élections parlementaires. Un éveillement général a était ressenti car pour la première foi des candidats proposait dans leur program l’abolition de la loi 534.

 

Pour montrer leur solidarité avec la cause, l’ambassade des Pays-Bas et du Canada, comme plusieurs Bar à Beirut, on levé les drapeaux de la Pride le 19 Mai, jour international contre l’homophobie.

 

Bien que la Beirut Pride 2018 ne se soit pas dérouler comme prévu, la communauté LGBTQ+ ne cessera de se battre pour leur droit jusqu’à arriver à vivre sans que leur vie soit en danger.